SCPI : les 10 points clés avant d’investir 

Les SCPI (Société Civile de Placement Immobilier) attirent de plus en plus d’investisseurs grâce à des performances élevées, régulières et une gestion facilitée.
Si l’offre est pléthorique, il faut demeurer prudent et analyser chaque produit au cas par cas avant de se lancer.

Les éléments à prendre en compte pour bien investir en SCPI :

  1. Savoir qu’une SCPI se veut stable lorsque sa capitalisation dépasse les 500 millions d’euros
  2. Analyser l’historique des performances, notamment le taux de rendement interne sur plusieurs années
  3. Bien connaître la stratégie de gestion et le fonctionnement de la société en charge, au niveau des travaux et de la répartition des résultats par exemple
  4. Analyser la composition du patrimoine de la SCPI et sa répartition (immobilier d’entreprise, résidences fiscales ou non fiscales)
  5. Déterminer la part de capital fixe (souscription possible seulement en dessous d’un certain plafond de collecte, sinon se rendre sur le marché secondaire) et de capital variable (davantage de liquidité et prix fixé par le gestionnaire)
  6. Évaluer le taux de vacance (plus élevé sur les SCPI anciennes, car elles nécessitent souvent des périodes de travaux)
  7. Le TOF : taux d’occupation financier permet de mettre en lumière des améliorations possibles ou des vacances structurelles lorsqu’il est inférieur à 90%
  8. S’informer sur le montant de la réserve et du report à nouveau. Il s’agit de sommes mises de côté au niveau de la SCPI, une sécurité permettant une régularité des dividendes en cas de baisse de rendement
  9. Quel est le type de société de gestion : SCPI ancienne ou SCPI innovantes ?
  10. Prendre connaissance du niveau d’endettement de la SCPI.

Les conseils du cabinet CMC International pour investir en SCPI

Dans tous les cas il est recommandé de :

  • Ne pas oublier le risque de hausse des taux  d’intérêt
  • Ne pas oublier de vérifier les frais d’acquisition, de gestion et de vente
  • Prendre conscience que l’on investit pour une longue période avec des risques de perte partielle ou totale en capital (minimum 10 ans )
  • N’investir qu’une faible partie de son capital : en règle général 10 à 20% maximum
  • Ne pas oublier la fiscalité applicable et non négligeable sur les revenus fonciers + CSG-RDS

En bref : acheter des parts de CORUM XL est un investissement immobilier. Comme tout placement immobilier, il s’agit de fait d’un investissement long terme dont la liquidité est limitée pour lequel il existe un risque de perte en capital, dont les revenus ne sont pas garantis et dépendront de l’évolution du marché immobilier et du cours des devises. Nous vous recommandons une durée de placement de 10 ans minimum. Nous attirons votre attention sur le fait que les performances passées ne sont pas un indicateur fiable des performances futures. Avant tout investissement, vous devez vérifier qu’il est adapté à votre situation patrimoniale.